Communiqué de Yolaine de Courson, députée de la 4e circonscription de Côte-d’Or

« Yolaine de Courson, députée de la 4ème circonscription de la Côte-d’Or, a participé ce jeudi 1er février 2018 à la première réunion du groupe de travail national chargé d’accélérer le développement de la méthanisation lancé par Sébastien Lecornu, Secrétaire d’Etat à la Transition écologique. Cette filière prometteuse a le potentiel pour contribuer pleinement aux objectifs de la transition énergétique par la production de chaleur et d’électricité tout en favorisant une mobilité plus propre.

Soutenir le développement d’une filière d’avenir

En sa qualité de membre du groupe de travail, Yolaine de Courson participe à la définition d’un plan d’action opérationnel qui favorisera le développement de la méthanisation d’ici 2023 et l’augmentation de la part de biométhane injecté dans les réseaux de gaz naturel. La France dispose déjà de 410 installations de méthanisation qui ont permis, en 2017, le doublement de la production de biométhane injectée dans les réseaux de gaz naturel.

L’objectif de ce groupe est d’identifier les mesures concrètes qui faciliteront et permettront d’accélérer le développement des projets de méthanisation selon cinq axes :

– faire évoluer les dispositifs de soutien public à la méthanisation (tarif d’achat, appels d’offres…)
– accompagner le financement des installations
– simplifier la réglementation applicable à la filière
– faciliter le raccordement des installations aux réseaux de transport et de distribution
– étudier la question de la mobilité pour développer le bioGNV.

« Ne se contentant pas uniquement de verdir le gaz que nous consommons, la méthanisation est un facteur de synergie entre les filières d’élevage et les filières industrielles qui, à travers une production commune de biogaz, favorisent la transition écologique. C’est également un facteur de création d’emplois et de compétitivité pour ces secteurs » déclare Yolaine de Courson.

Le développement de la méthanisation fait d’ailleurs partie des projets que défend la députée auprès de Sébastien Lecornu dans le cadre de la candidature des territoires de la Haute Côte d’Or aux contrats de transition écologique.

Un groupe de travail actif

À la suite de cette réunion de lancement, cinq commissions techniques se tiendront au cours du mois de février. Ce groupe de travail se réunira à nouveau pour examiner les propositions émanant de ces comités restreints. Des premières mesures pourront être annoncées en amont du salon de l’Agriculture qui se tiendra du 24 février au 4 mars 2018. »