Le Bien Public - lancement de la grande marche pour l'Europe

Les militants et les parlementaires de La République en marche ont lancé leur “Grande marche pour l’Europe”, samedi, à Dijon.  Photo LBP

 

Les cinq parlementaires côte-d’oriens de La République en marche (le sénateur François Patriat et les députés Didier Martin, Fadila Khattabi, Yolaine de Courson et Didier Paris) ont officiellement lancé, samedi matin, à Dijon, la “Grande marche pour l’Europe”, initiée par le parti d’Emmanuel Macron et le MoDem.

« Durant cinq semaines, nos militants vont faire du porte-à-porte, sur l’ensemble du territoire, pour questionner nos concitoyens sur leurs sentiments à l’égard de l’Europe. Nous leur soumettrons un questionnaire, dans lequel nous les interrogeons sur ce qui, à leurs yeux, fonctionne et ne fonctionne pas au sein de l’Union européenne », a expliqué Maria Paz Fave-Usach, désignée coordinatrice de la “Grande marche” en Côte-d’Or. Le mouvement s’est fixé comme objectif de franchir « 100 000 portes et de faire remplir 25 000 questionnaires ».

Mais derrière cet événement, on l’aura compris, il s’agit aussi de prendre le pouls des Français sur un sujet ô combien clivant, à un an d’un scrutin européen qui s’annonce comme un véritable test pour le président de la République. Cette “Grande marche” aura donc vocation à définir le projet du mouvement pour 2019. Pour des élections « qui ne seront pas celles du recyclage », assure François Patriat. Qui promet qu’une large majorité des candidats seront issus de la « société civile ».

B. L.

Quand les “marcheurs” se mettent en route pour l’Europe
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :