Le Bien Public – 09/05/2018 – Foncegrive

La cérémonie du souvenir en hommage au maquis de Foncegrive et à ses maquisards a été célébrée le 8 mai 2018 pour ce 74e  anniversaire de la commémoration de la Victoire du 8 mai 1945 devant la stèle Route de Cussey les Forges.

Hommage du 8 mai à Foncegrive

Hommage aux maquisards devant la stèle de Foncegrive où des gerbes de fleurs seront déposées : discours de Yolaine de Courson, députée et Charles Poupon maire de Foncegrive en présence de : Gérard Leguay conseiller général, les maires de la Communauté de communes Tilles et Venelle, l’Amicale des porte-drapeaux de la Côte d’Or, les anciens combattants, le souvenir français, la gendarmerie, l’Harmonie de Mirebeau, la population et autres personnalités. Photo Maryse Morlot

 

Le village de Foncegrive fut le théâtre d’une tragédie qui l’a porté au Livre d’Or de la Résistance Française ».

Charles Poupon, Maire de Foncegrive et la Députée Yolaine de Courson prendront la parole.

Pour illustrer ce préambule, dans son discours, Charles Poupon maire de Foncegrive rappellera l’histoire des maquisards de Foncegrive, des hommes très jeunes pour la plupart ayant le même idéal dira-t-il « garder la France française, bouter hors de nos frontières l’envahisseur allemand ».

Il racontera le quotidien de ces résistants du maquis de Foncegrive et leur fin tragique.

L’activité de sabotage fut le quotidien de ces résistants ; courageusement et toujours au péril de leur vie, ils mettront toute leur énergie et leur détermination à nuire à l’occupant nazi. Victime d’une odieuse trahison, le maquis est identifié par la milice pétainiste.

Pour conclure, Charles Poupon dira : « Résistons au révisionnisme, au négationnisme, au fascisme et à la xénophobie » ; il évoquera les propos qu’il partage de Ginette Kolinka, 93 ans, une rescapée du centre de concentration d’Auschwitz qui parcourt la France et qui adresse un message de paix dans les établissements scolaires, citant ses paroles « Je suis venue pour vous interdire de haïr »

Yolaine de Courson dans son discours, rendra hommage « aux courageux résistants mais aussi à tous les hommes et toutes les femmes qui ont lutté pour que nous vivions dans un pays libre. » Il est de notre devoir d’entretenir leur souvenir et de leur rendre hommage « exprimera-t-elle, » ainsi qu’à tous ceux qui ont perdu la vie sous prétexte de leur appartenance religieuse, ethnique, sexuelle ou politique durant cette guerre qui a ravagé l’Europe. Rappelant cette date du 8 Mai synonyme d’espoir et de Victoire de la France, elle dira : « c’est l’union des nations et des peuples qui a permis cette Paix. Aujourd’hui, cette unité qui demeure au travers de l’Union européenne nous permet de vivre en paix, de construire des projets communs pour développer nos territoires, pour préserver l’environnement et préserver les Droits de l’Homme ».

« Un devoir de mémoire en hommage aux maquisards morts pour la France »
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :