Mme Agnès Buzyn, Ministre de la santé et des solidarités, nous a fait l’immense honneur de venir assister au lancement du programme « Action ruralités » lancé par La République En Marche le samedi 13 avril à Semur-en-Auxois, pour lequel plus de 200 personnes avaient répondu présent.

Ce programme, sur lequel je travaille depuis sa création, vise à aller chercher les gens qui pensent que le monde politique les a oubliés ou ne les comprend pas, et mettre en relation tous les acteurs qui veulent agir pour la ruralité. Il a pour but de faire émerger des solutions concrètes adaptées aux besoins locaux.

En Côte-d’Or, nous avons organisé une grande consultation avec des citoyens, des personnels médicaux et l’Agence régionale de santé (ARS), pour travailler ensemble à des solutions sur mesure : la création de relais de santé publique présents dans les mairies et les pharmacies des petites communes pour informer les populations des services existants, ou encore la mise en place d’un service de transport pour les personnes qui en ont besoin. Nous cherchons donc à donner l’opportunité aux habitants de construire leurs propres solutions d’avenir pour leur territoire.

Le lancement d’Action ruralité s’est fait autour de trois thématiques : la santé, la solidarité et le développement local. Nous avons mis en avant des initiatives mises en œuvre par les citoyens pour surmonter les obstacles et préparer l’avenir. A travers ces interventions, chacun a pu partager son quotidien dans les zones rurales. La salle a abordé de nombreux sujets : la question de l’accessibilité des services publics, de l’offre de santé, des enjeux de solidarité, ou encore des vitalités économiques locales dans les campagnes.

Cette réunion publique à Semur-en-Auxois était le lancement d’un programme qui va être étendu à l’ensemble de la France. Nous voulons par-là démontrer que nous avons des ressources dans les territoires ruraux grâce à des acteurs du terrain qui ont des idées et sont prêts à les mettre en place. La Ministre Agnès Buzyn a d’ailleurs félicité les initiatives visant à développer les liens intergénérationnels, l’isolement étant une des premières raisons de la perte d’autonomie.

Action ruralités : « Agir, plutôt que subir »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :