« Pour moi, les agriculteurs sont au centre de la ruralité, c’est pourquoi il faut investir massivement dans toutes leurs potentialités. La protection du vivant est d’abord entre les mains des agriculteurs et je ferai tout pour les aider dans cette transition. « 

Retrouvez mon interview pour Terres de Bourgogne sur ce lien.

Agriculture – Le défi de la députée Yolaine de Courson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :