Chers concitoyens de la 4ème circonscription,

Depuis le lundi 11 mai, le déconfinement a commencé. La vie reprend peu à peu son cours, les écoles rouvrent, ainsi que les magasins, les marchés. Nous n’avons plus besoin d’attestation pour sortir (à moins de 100 kilomètres) de chez nous. Nous pouvons revoir nos proches, nos amis, nos familles.  

Il y aura cependant un avant et un après. Cette crise sanitaire nous aura appris que nous sommes capables de résilience, d’inventivité et surtout, de solidarité. 

Nous devons, comme l’a souligné le Premier ministre lors de la présentation devant l’Assemblée nationale de son plan de déconfinement le 28 avril dernier, apprendre à vivre avec le virus. Nous ne devons pas oublier les gestes barrière, la distanciation physique. Nous devons porter des masques dans les transports en commun, dans certains magasins, lors de visite aux personnes vulnérables. 

A partir de ce lundi 11 mai, l’Etat et les collectivités locales garantiront que les masques soient en nombre suffisant pour tous.  Le Gouvernement a mis en oeuvre la stratégie nationale “Protéger, tester, isoler” : toute personne présentant des symptômes sera testée, tous ceux qui auront eu un contact rapproché avec elle seront invités à s’isoler. Ceci dans un but de protection de tous, et toujours de freiner la propagation du virus.


Nous ne devons pas relâcher nos efforts car cette crise sanitaire n’est pas tout à fait terminée. Chacun doit faire preuve de responsabilité et de civisme. 

 Je compte sur vous.  

Sincèrement,

Yolaine de Courson

Sommaire
 
- Précisions sur le plan de déconfinement
- Points de vigilance
- Masques
- Particuliers
- Entreprises
- Elus
- Producteurs locaux
Précisions sur le plan de déconfinement
 
 
Attestation de déplacement si vous parcourez plus de 100 km
 
Parcourir 100 kilomètres dans son département de résidence est possible. Néanmoins, si vous quittez votre département de résidence, une attestation de déplacement téléchargeable ici est nécessaire. Vous ne pourrez vous déplacer sur plus de 100 kilomètres hors de votre département de résidence que pour répondre à un motif impérieux (décès, assistance à personne vulnérable, votre métier de transporteur).
 
 
Fonds de solidarité et aides aux entreprises
 
L’État maintient le fonds de solidarité jusqu’à la fin du mois de mai pour tenir compte des baisses d’activité.
Les charges sociales patronales de mars, avril et mai seront totalement supprimées pour les secteurs contraints à une fermeture administrative.
Pour permettre la reprise de l’activité, des masques seront disponibles chez les pharmaciens, buralistes, dans les grandes surfaces, sur des plateformes numériques, avec une TVA à 5,5%.
Les entreprises en difficulté peuvent continuer à bénéficier :
- du dispositif d'activité partielle, jusqu'au 1er juin. Il sera ensuite adapté progressivement, afin d'accompagner la reprise d'activité si l'épidémie est maîtrisée
- des mesures de chômage partiel qui permettent au salarié de toucher 84% de sa rémunération nette.
 
Pour plus d'informations, cliquez ici.
 
 
Organisation de la vie quotidienne
 
 


 Points de vigilance
 
Dépistage et tests
 
Dans le cadre de la stratégie nationale “Protéger, tester, isoler”, le Gouvernement prévoit de tester toute personne présentant des symptômes du COVID-19. Les coûts des consultations et des tests seront pris en charge à 100% par l'assurance maladie.
 
Les prélèvements issus de ces tests pourront être analysés dans les laboratoires publics et privés, y compris les laboratoires vétérinaires et de recherche. C’est le médecin traitant qui prescrira le test, sauf si la personne présente déjà des symptômes graves, auquel cas elle devra appeler le 15.
 
Si une personne est testée positive, un travail d’identification sera engagé et tous ceux qui auront eu un contact rapproché avec elle seront testés et invités à s’isoler, compte-tenu de la durée d’incubation du virus qui doit être prise en compte.
 
L'identification de ces cas-contacts sera assurée par :
 
- les professionnels de santé libéraux (notamment les généralistes et infirmiers) mobilisés en première ligne pour la recherche des cas contacts dans la cellule familiale
- les équipes de l'assurance maladie mobilisées pour l'identification des cas contacts au-delà de la cellule familiale
- les Agences régionales de santé (ARS), chargées de remonter la liste des cas contacts, de les appeler et de les inviter à se faire tester en vue d'un éventuel isolement.
 
Pour casser les chaînes de transmission, il est important d‘isoler au plus vite les porteurs du virus pour protéger leurs proches. Le malade pourra choisir de s’isoler à son domicile ou dans un lieu réquisitionné par l’Etat (hôtels, centres de vacances…)
Cette politique repose sur la responsabilité individuelle et le civisme de chacun mais, si nécessaire, des dispositifs de contrôle seront mis en place.
Pour plus d’informations, cliquez ici.
Masques
 
Port et entretien du masque : recommandations
 


 Production de masques sur le territoire national
 
Le gouvernement a mis en place une filière industrielle de production de masques sanitaires. Le but est d’atteindre 20 millions de masques produits par semaine d’ici fin mai. Pour plus d’informations, cliquez ici.
 
 
Logos d’identification des masques “grand public” en tissu
 
Le gouvernement a publié les logos d’identification des masques “grand public” en tissu, garantissant leur qualité de filtration et précisant le nombre de lavages auquel les masques résisteront avant de perdre leur efficacité.
 



 
Pour plus de renseignements, cliquez ici.
 
Encadrement du prix des masques chirurgicaux papier à usage unique
 
Le gouvernement encadre les prix des masques en papier à usage unique de type chirurgical : 95 centimes d’euros maximum par masque. La Direction générale de la concurrence, de la consommation de la répression des fraudes (DGCCRF) va lancer des contrôles pour vérifier la qualité des masques et relever leurs prix sur le terrain.
Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici.
 
 
Plateforme de commande de masques de La Poste : ouverture aux associations, micro-entrepreneurs, professions agricoles et libérales
 
La plateforme de commandes de masques de La Poste est désormais ouverte aux agriculteurs, aux associations, aux micro-entrepreneurs et aux professions libérales. Pour accéder à la plateforme, cliquez ici.
 
Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici.
Particuliers
 
Accueil des stagiaires dans les centres de formation continue
 
À partir du 11 mai 2020, les centres de formation pourront de nouveau accueillir dans leurs centres des stagiaires en formation continue (salariés, indépendants, demandeurs d’emploi).
Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici.
 
 
Coup de pouce vélo
 
Le gouvernement prend des mesures pour encourager la pratique du vélo par les Français après le déconfinement. Ce “coup de pouce vélo” comprend trois volets :
 
- Une aide de 50€ pour la remise en état d'un vélo au sein du réseau des réparateurs affiliés référencés sur la plateforme
- La prise en charge d'une séance d'une heure d'accompagnement à l'usage du vélo (prise en main, circulation en ville, itinéraire adapté, etc.) au sein du réseau des vélo-écoles référencées sur la plateforme
- Pour les collectivités, les pôles d'échanges multimodaux, les établissements d'enseignement, les bailleurs sociaux et les résidences étudiantes, seront pris en charge 60% des coûts d'installation de places de stationnement temporaires pour vélos
Pour accéder à la plateforme, cliquez ici.
Lettre du déconfinement solidaire #1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :