Hémicyle de l'Assemblée

L’implication des députés au sein de l’Assemblée nationale par le biais de commissions, missions d’informations ou groupes de travail doit, selon moi, correspondre aux valeurs et engagements qu’ils défendent.

Pour ma part, impliquée dans la promotion de la France rurale, la valorisation des ressources existantes, la création de celles de demain, qu’elles soient humaines, économiques, naturelles, patrimoniales ou culturelles, j’ai naturellement souhaité intégrer la Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire. Parce que la transition écologique et le développement durable doivent être plus que des mots et qu’il est de notre devoir de les promouvoir et d’accompagner nos territoires dans ces processus, j’ai souhaité m’engager pleinement sur le sujet.

Dans ce but, je participe au groupe de travail créé par Sébastien Lecornu sur la méthanisation afin de contribuer au développement en France de cette filière d’avenir, qui favorise la transition énergétique par la production de chaleur et d’électricité permettant une mobilité plus propre.

J’ai par ailleurs été élue Présidente du groupe d’étude sur les enjeux de la ruralité par lequel je souhaite travailler sur  les façons de faire retrouver à nos territoires le chemin de l’attractivité, du développement et de la réussite.

Convaincue que l’avenir de l’agriculture et des territoires ruraux dépendent fortement des politiques européennes, j’ai souhaité intégrer la Commission des Affaires Européennes. Il est important pour moi de pouvoir participer aux travaux de réflexion autour de politiques structurelles européennes telles que la Politique Agricole Commune (PAC) et le Fond Européen de Développement Économique et Régional (FEDER) qui seront renégociés d’ici 2020.

Mais l’Assemblée nationale ne permet pas qu’un travail interne et commun aux députés ; c’est également un lieu où l’ouverture et l’échange des savoirs et des pratiques sont prônés.

Européiste convaincue, j’ai ainsi été nommée membre de la délégation parlementaire française à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe à Strasbourg. Fervente partisane de la défense des droits de tout à chacun et du respect de l’environnement, je siège à la Commission des Questions sociales de la santé et du développement durable. Cette commission a pour rôle de favoriser le renforcement de la coopération européenne pour les questions relatives au respect de la Charte sociale européenne, de l’accès au soins pour tous et de l’engagement commun pour favoriser la transition écologique en Europe et ailleurs, qui sont parmi les grands défis de notre époque.

Ayant toujours favorisé échanges et transmission de savoirs entres les habitants de la ville d’Arrans dont je fus maire, puis entre les citoyens de la quatrième circonscription de la Côte d’Or dont je suis la députée, il m’a semblé naturel d’en faire autant au sein de l’Assemblée nationale en intégrant différents groupes d’amitiés interpays. Le groupe France-Espagne m’a tout de suite attirée de par les liens particuliers que j’ai toujours entretenus avec ce pays pour y avoir vécu, dont je suis devenue la Vice-présidente. Je suis également Secrétaire du groupe d’amitié France-Iran et membre du groupe France-Cuba, deux pays en mutation qui possèdent une agriculture développée et une forte ruralité ; terreaux fertiles pour de fructueux échanges entre nos territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *